jeudi 13 juin 2013

La croissance de la Chine

L'économie chinoise a grandi à une allure rapide pendant plus de trente ans. De 1978 à 2011 la croissance de PIB (de produit intérieur brut) réelle a atteint en moyenne le 10% par an. Peut-il continuer ? La durabilité de la croissance économique de la Chine est un élément clé de la perspective mondiale.  
Une croissance qui évolue rapidement

La République Populaire de Chine est la deuxième plus grande économie du monde par le PIB nominal et par la parité de pouvoir d'achat après les États-Unis. C'est le pays qui connait la croissance la plus rapide du monde, avec des taux de croissance atteignant en moyenne 10 % pendant les 30 ans passés. La Chine est aussi le plus grand exportateur et le deuxième plus grand importateur de marchandises dans le monde.
Sur une base de revenu par habitant, la Chine a classé 87ème par le PIB nominal et 92ème par le PIB brut en 2012, l (source: FMI). Les provinces dans les régions côtières de la Chine ont tendance à être plus industrialisées, tandis que les régions dans l'intérieur sont moins développées.

De 2010 à maintenant


En 2010, le PIB de la Chine a été estimé à 5.87 trillions de $, 5.47 trillions de $ du Japon surpassé et est devenu la deuxième plus grande économie du monde après les États-Unis, la Chine pourrait devenir la plus grande économie du monde (par le PIB nominal) un jour ou l'autre si des tendances actuelles continuent. Les défis incluent l'inégalité de revenu et la pollution. Aujourd'hui, la Chine est toujours à son top niveau avec un léger recul allant à 7,7% pour des raisons de développement de l'économie des services à l'intérieurs du pays.


Attention à la corruption

En raison de la corruption et des incertitudes politiques de l'état à parti unique et la liberté économique limitée dans une économie dominée par le grand état a possédé des entreprises, beaucoup de professionnels quittent le pays ou préparent des filets de sécurité. Une loi a été approuvé en février 2013 pour mandater un salaire minimal avec une hausse de 40 % qui sera progressivement introduite jusqu'en 2015. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire